Marie Vareille : La vie rêvée des chaussettes orphelines

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
11

J’ai vraiment peu de temps à consacrer au blog mais j’avais envie d’écrire quelques lignes sur le dernier livre que j’ai lu. Je dois d’abord vous dire que cette auteure est une découverte faite grâce au blog de lesjolismotsdeclem (catégorie feel good). Je vous conseille d’y faire un tour, j’aime beaucoup sa prose et ses analyses littéraires sont très justes.

En quelques mots

  • Genre : Roman
  • Nombre de pages : 398
  • Ma note : 17/20 – A dévorer !

Synopsis

« En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface.
Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie.
Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ? »

Mon avis

C’est le second livre de cette auteure que le lis (le premier étant « Là où tu iras j’irais »). J’avais bien aimé le premier mais sans non plus être plus emballée que ça (sinon j’en aurais fait un article !).

Là, j’ai été embarquée directement dans l’histoire. J’ai tout de suite voulu savoir qui était Alice, pourquoi elle avait décidé de venir seule en France, quel était le drame qu’elle avait vécu et qu’elle essayait de cacher.

Je crois que le synopsis pour le moins improbable m’avait déjà bien appâtée. L’idée de réunir les chaussettes « célibataires » est plutôt poétique et irréalisable soyons honnête. Je n’ai pas du tout été déçue. Il m’a fallut aller jusqu’au 3/4 du livre pour commencer à comprendre où l’auteure voulait nous emmener et qui est vraiment cette mystérieuse Alice.

J’ai aussi beaucoup aimé la façon juste et franche de l’auteure d’aborder le sujet de procréation médicalement assistée ( je n’en dit pas plus sinon j’en dévoilerais beaucoup trop).

Ce roman fait parti dans la grande famille des romans multi-chronologique, un chapitre sur deux est un extrait du journal intime d’Alice écrit à Londres quelques années avant son emménagement à Paris. Écrire un journal intime peut paraître absurde et totalement enfantin et s’adresser à un bout de papier complètement stupide. Alors Alice a décidé d’écrire à Bruce Willis. Ce petit détail agrémente le coté décalé du livre qui pourtant traite de sujets lourds comme les difficultés de procréation, l’abandon d’un père, l’amour conflictuel dans une famille, la dépression, l’addiction, … Je crois que c’est aussi ça qui m’a séduite, cette dualité entre la gravité des événements et le sourire presque constant qui s’accroche à nos lèvres durant la lecture.

Enfin bref, je n’en dirais pas plus sinon je vous spoil mais j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui est ma meilleure lecture de l’été ! Je pense lire d’autres romans de cette même auteure rapidement parce que sa plume est agréable et son imagination débordante.

Dis-moi si tu connais cette auteure ou ce livre !

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
11
About

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.